Charte des épiceries solidaires

CHARTE

Missions de l’association nationale

Créé en avril 2000, ANDES est le réseau national des épiceries sociales et solidaires. Sa mission est de favoriser l’accessibilité à une alimentation diversifiée, de qualité et de promouvoir l’accès au droit commun des personnes en situation de difficulté financière.
L’association soutient le développement des épiceries sociales et solidaires ainsi que leur implantation durable. Elle œuvre pour une dynamique collective et les échanges au sein du réseau.


Principes de fonctionnement

article – 1

Liberté de choix

L’épicerie sociale/solidaire se présente comme une épicerie classique : les produits y sont proposés en libre-service. Les adhérents sont des clients autonomes et responsables qui font leurs courses librement. Les bénévoles et salariés restent disponibles à la demande des adhérents.

article – 2

Diversité des produits

Afin de répondre aux besoins alimentaires des adhérents, l’épicerie propose une gamme diversifiée de produits de qualité, répartis dans 7 grandes catégories alimentaires : fruits et légumes, féculents, produits laitiers, viande/poisson/œuf, matières grasses, boissons, produits sucrés. L’épicerie veille à proposer des produits frais. Elle propose également des produits d’hygiène et d’entretien de la maison. Idéalement, elle dispose au minimum de 100 références de produits.

article – 3

Accès à l’épicerie sociale/solidaire

Les adhérents de l’épicerie sont des personnes rencontrant des difficultés budgétaires diverses. Ils accèdent à l’épicerie pour une durée déterminée :
– en fonction de critères financiers,
– en s’engageant dans un projet personnel.
L’accès à l’épicerie est validé par une commission d’attribution. Pour éviter les préjugés, les situations sociales sont soumises anonymement lors de cette commission.

article – 4

Participation financière

Chaque adhérent se voit attribuer un montant d’achats en fonction de la composition de son foyer et s’acquitte d’une participation financière inférieure ou égale à 30% de la valeur marchande des produits.

article – 5

Confidentialité

Le respect de la dignité des personnes, la confidentialité, la bienveillance et le non jugement sont des règles incontournables. Les salariés et bénévoles s’engagent à ne pas divulguer des informations confidentielles et personnelles sur les adhérents.

Missions de l’épicerie sociale/solidaire

La mission de l’épicerie sociale/solidaire est de contribuer à l’insertion durable des personnes en situation de difficulté financière et de faciliter leur accès au droit commun.
Elle propose une aide alimentaire participative et de qualité, respectueuse de la liberté de choix et de la dignité de l’Homme. C’est un lieu de sociabilité, d’écoute et de partage, qui valorise les compétences et les savoir-faire des personnes accueillies et contribue à restaurer la confiance et l’estime de soi. Tous les membres de l’épicerie veillent au respect des principes de fonctionnement énoncés dans la charte. Ils s’engagent à tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de la charte et à rendre compte annuellement de son application. Les utilisateurs des épiceries adhèrent au projet et à la charte ; de ce fait, ils sont désignés ici par le terme “adhérents”.


article – 6

Accueil, convivialité, lien social

L’épicerie sociale/solidaire est, par définition, un lieu chaleureux, facilitant la création de liens. La file active de l’épicerie doit être maîtrisée pour permettre l’accueil individualisé et les échanges avec chaque adhérent. L’épicerie propose un espace de convivialité où adhérents, bénévoles, salariés et travailleurs sociaux peuvent se retrouver, échanger, s’informer et tisser des liens.

article – 7

Égalité des adhérents

L’épicerie sociale/solidaire est un lieu apolitique et laïque. Tous les adhérents peuvent se prévaloir des services de l’épicerie, sans distinction aucune, notamment d’origine, de couleur, de religion, de sexe, ou d’opinion. Les seuls critères qui déterminent l’accès à l’épicerie sont ceux cités à l’article 3. Tous s’engagent à respecter les différences et les opinions de chacun.

article – 8

Travail en réseau

L’épicerie s’inscrit dans le tissu social et économique local et agit en complémentarité avec les acteurs du territoire.C’est un outil d’accompagnement social des adhérents. L’épicerie travaille en réseau avec les partenaires associatifs et institutionnels (Conseil Général, CCAS, CIAS, CPAM, CAF, centres hospitaliers, associations diverses…) pour :
– l’orientation des adhérents,
– l’apport d’informations et l’organisation d’actions autour de la santé, de l’alimentation, du bien-être, du logement, de l’emploi, des activités culturelles, de la parentalité…
– l’accès au droit commun.

article – 9

Implication des adhérents

Dans un objectif de réelle citoyenneté, l’épicerie sociale/solidaire proposera aux adhérents de prendre une part active dans l’organisation et le fonctionnement de la structure (lieu de parole et de représentation des adhérents, Assemblée Générale, Conseil d’Administration…). La participation se fait sur la base du volontariat.

article – 10

Sécurité alimentaire et traçabilité

L’épicerie s’engage à respecter la réglementation en vigueur et à faciliter les contrôles. Elle doit assurer la traçabilité physique et comptable des produits proposés et garantir l’hygiène et la sécurité alimentaire.