Le 3 décembre, se tenait la deuxième commission des adhérents d’ANDES. Un temps fort pour l’association au cours duquel les équipes des épiceries solidaires et celles d’ANDES se réunissent. Cette instance nouvellement créée vise à favoriser l’implication des épiceries solidaires dans la vie du réseau. Elles y expriment leur voix et participent aux moments de concertation qui orienteront les décisions et travaux des équipes d’ANDES. Deux commissions des adhérents sont organisées chaque année, la première avait lieu en juin 2019.

Nous avons eu le plaisir d’organiser la deuxième commission des adhérents à l’Usine : un espace symbolique, à l’image de ce que le GROUPE SOS peut faire pour l’inclusion professionnelle. L’Usine est une entreprise d’évènementielle et d’insertion du GROUPE SOS qui a accueilli, formé et accompagné de nombreuses personnes sur les métiers de la restauration, du service, de la pâtisserie, etc., avec un taux de sortie positive de plus de 80%. Thierry Marx signe la carte de l’Usine et est très impliqué sur ces sujets d’inclusion professionnelle et de revalorisation des métiers de la restauration.

Le choix de ce lieu rappelle une des missions d’ANDES, l’insertion professionnelle, qui est au cœur des préoccupations du GROUPE SOS. Eric Balmier, président d’ANDES et membre du directoire du GROUPE SOS introduisait la commission en ces mots :

Le projet d’ANDES tient grandement à cœur au GROUPE SOS et vous en êtes les artisans au quotidien. Pour cela on vous remercie vivement. Nous remercions les équipes des épiceries, bénévoles et salariés qui portent chaque association.

Les 20 ans d’ANDES, l’année prochaine, seront l’occasion de valoriser encore plus ce que vous faîtes, ce qui a été fait, et ce qui peut encore être fait ensemble sur les 20 prochaines années. Le besoin pour l’avenir malheureusement est énorme, puisque plus de 9 millions  de  personnes  sont,  en  France,  en situation de précarité alimentaire.

Après ce discours et une présentation des actualités d’ANDES, des ateliers de co-création étaient organisés en petit groupe. Les épiceries solidaires et les équipes d’ANDES ont pu réfléchir ensemble aux solutions à apporter aux enjeux auxquels sont confrontées les épiceries.

 

     

Répondre