En mai, nous lancions un fonds exceptionnel et un appel à candidatures pour soutenir la création de 100 épiceries solidaires et répondre à la forte augmentation de la demande en aide alimentaire. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter les 10 premiers projets de création d’épicerie solidaire sélectionnés !

 

Les épiceries solidaires, plus que jamais nécessaires

 

Ces derniers mois, les épiceries solidaires ont démontré qu’elles étaient essentielles pour lutter contre la précarité alimentaire, maintenir le lien social et œuvrer à une insertion durable. Elles proposent une solution pertinente pour les nouveaux publics en difficulté, souvent peu habitués à l’aide alimentaire : travailleurs indépendants, étudiants, mères isolées au revenu modeste, actifs dont les CDD n’ont pas été renouvelés…

Afin que ces personnes puissent être accompagnées sur tout le territoire, nous avons lancé une collecte de fonds. L’objectif : créer 100 nouvelles épiceries solidaires dans toute la France. Puis, nous avons diffusé un appel à candidatures destiné à celles et ceux qui ont un projet de création d’épicerie solidaire. Nous avons reçu de très nombreuses réponses. Les projets sélectionnés sont accompagnés par notre équipe. Ils bénéficieront également d’un coup de pouce pour leur équipement matériel (caisse enregistreuse, gondoles, présentoirs, etc.). On vous les présente !

 

Annonce des 10 premiers projets sélectionnés !

 

Nous sommes heureux de vous annoncer les 10 premiers projets à bénéficier de ce dispositif :

Le Havre (Normandie) : La ville du Havre va ouvrir 2 nouvelles épiceries solidaires, en plus des 2 existantes, afin de répondre au mieux aux besoins d’aide alimentaire sur son territoire. Un exemple intéressant de réorientation d’une offre d’aide alimentaire traditionnelle au bénéfice des épiceries solidaires.

 

Solesme (Hauts-de-France) : La ville de Solesme va ouvrir une épicerie solidaire pour répondre aux besoins de son territoire rural. Un projet porté par la communauté de communes du Pays Solesmois !

 

Tulle (Nouvelle-Aquitaine) : Dans le cadre d’un travail global sur l’aide alimentaire avec l’agglomération, la ville de Tulle souhaite compléter son offre existante en créant une épicerie solidaire permettant de proposer aux bénéficiaires un accompagnement privilégié, et favoriser le lien social.

 

Castries (Occitanie) : La ville de Castries a souhaité accroître la qualité de son aide alimentaire, en passant de la distribution de colis à l’ouverture d’une épicerie solidaire, permettant notamment de favoriser l’implication des bénéficiaires, l’accompagnement social et la dignité des personnes.

 

Quéven (Bretagne) : La ville de Quéven s’engage dans la création d’une épicerie solidaire afin de proposer une aide alimentaire participative et non discriminante, créer un espace d’accueil, d’écoute, d’échange, de partage.

 

Paris (Île-de-France) : L’association SOLIDAYA, qui proposait déjà des colis alimentaires, ouvre une épicerie solidaire dans le 13e arrondissement. Cette épicerie s’adresse particulièrement aux étudiants, aux familles monoparentales et aux femmes isolées.

 

Verneuil-Vernouillet (Île-de-France) : L’association La P’tite Episol va créer une épicerie sociale et solidaire sur ces deux communes afin de remplacer les actuelles distributions de colis alimentaires par une solution participative. L’objectif de l’association est également d’accompagner les personnes en difficulté momentanée et de recréer des liens sociaux autour d’un jardin en permaculture et d’ateliers conviviaux (atelier de cuisine, échanges de recettes, gestion du budget, lutte contre le gaspillage).

 

Belfort (Bourgogne-Franche-Comté) : La Fondation de l’Armée du Salut de Belfort va ouvrir une épicerie solidaire, pour lutter contre les exclusions et le gaspillage alimentaire, dans un contexte de hausse des besoins et à la suite de la fermeture du restaurant social. Particularité :  l’accueil d’un public mixte (bénéficiaires de l’aide alimentaire et clients solidaires qui soutiennent le projet de l’association en achetant des produits non destinés à l’aide alimentaire et vendus à un prix classique). L’épicerie solidaire comprend un atelier chantier d’insertion et sera également animée par des salariés en insertion.

 

Digne-les-Bains (Provence-Alpes-Côte d’Azur) : L’association ISATIS accompagne au quotidien les personnes en situation de handicap psychique. Elle projette de créer une 3ème épicerie solidaire, dans une version itinérante. S’adressant à des personnes isolées géographiquement et en situation de précarité, l’épicerie solidaire itinérante leur permettra notamment d’accéder à une alimentation de qualité, ainsi qu’à des produits d’hygiène. L’occasion également de favoriser l’insertion professionnelle par l’emploi de salariés en situation de handicap.

 

Bravo aux porteurs de projets qui répondent aux besoins de leur territoire et un immense merci à nos partenaires. En effet, cette démarche est rendue possible grâce au soutien de nos partenaires bienfaiteurs Kellogg et la Fondation groupe EDF, mais aussi Pepsico France, Citéo, Isla Délice et Canon !

 

Il est encore temps de soumettre vos projets de création d’épicerie solidaire

 

L’appel à candidature national à destination des collectivités, associations ou porteurs de projet individuels qui souhaitent développer une épicerie solidaire sur leur territoire reste ouvert. Nous accompagnerons via ce dispositif a minima 100 projets répondant à des besoins sociaux clairement identifiés.

Vous aussi, faites pousser une épicerie solidaire

 

Pour poursuivre l’ouverture d’épiceries solidaires sur tout le territoire, nous avons lancé une campagne de financement participatif sur Bluebees. L’objectif est de récolter 2000€ par épicerie solidaire et par région pour financer les premiers investissements matériels : caisse enregistreuse, douchette pour scanner les code-barres, gondoles, présentoirs, rayonnages, etc.